L'Antenne Santé

Les conditions de précarité dans lesquels vit la population fréquentant les services de PAGODE ne favorisent pas l’accès au soin dont elle aurait besoin. Que ce soit au niveau physique, mais également psychique, il semble alors primordial d’amorcer un travail de soins avec ces personnes, gage d’une prise en compte globale des difficultés face auxquelles elles sont confrontées.

 

Tous les usagers de l’association, hébergés ou personnes fréquentant l’accueil de jour peuvent accéder au Pôle Santé.

 

Les missions de l’Antenne Santé sont donc d’amener les usagers et de les accompagner dans une démarche de soins par l’instauration d’une relation de confiance. C’est parfois à travers les soins d’urgences (plaies, blessures, foulures, bobos…) qu’un premier contact s’établit, premier contact qui peut entraîner vers un bilan de santé et une prise de conscience de leur état physique ou de leur santé mentale.

L’organisation de l’Antenne Santé est structurée autour de quatre principes : le soin de première urgence, l’orientation, l’accompagnement et la prévention.

 

Dans chaque structure, la présence de mallettes pharmacie permet de répondre en urgence aux « petits bobos ». Régulièrement celles-ci sont mises à jour par l’infirmière qui intervient régulièrement sur l’association.

 

Les soins prodigués ne relèvent que de la « bobologie », mais ces actes participent au « prendre soin » de la personne, premier pas vers un (ré) accrochage avec le secteur sanitaire.

Dans ce cadre, les établissements et services de l’association travaillent avec le centre hospitalier de Nevers sur l’accès aux soins des exclus afin de faciliter leur prise en compte dans le cadre hospitalier et sont en étroites relations avec l’Institut de Formations aux Soins Infirmiers (lieux de stage et mise en œuvre d’actions préventives).

 

L’axe prioritaire au sein de PAGODE est la prévention des conduites addictives, notamment l’alcoolisme.

Il s’agit de travailler en étroit partenariat avec le service d’alcoologie du centre hospitalier de Decize. Une permanence de deux demi-journées par semaine est effectuée par une infirmière formée en alcoologie. Les personnes viennent souvent à l’infirmerie pour évoquer une autre difficulté que l’alcool. Il faut alors établir une relation de confiance qui se fera dans le temps, prendre en compte le problème qui l’aura amené à fréquenter l’infirmerie, et ensuite travailler sur la motivation pour la conduire à son rythme vers le soin en alcoologie.

 

Une matinée par semaine, sur le site du PRADO, un infirmier détaché du Centre Médico Psychologique de Nevers assure une intervention de proximité afin de faciliter l’accès aux soins pour les personnes accueillies.

Sur le site d’Imphy, un partenariat privilégié est entretenu entre la structure et le secteur de soin psychiatrique local. Deux infirmiers interviennent régulièrement à la Résidence Georges Bouqueau. Ils ont un rôle d’écoute, d’évaluation diagnostique et d’orientation.

Il faut noter que les personnes en grande précarité présentent des troubles du comportement, des souffrances psychiques, qui leurs posent certaines difficultés dans leur vie et prises en charge dans les structures d’accueil social. Ces permanences permettent ainsi aux usagers qui le souhaitent, d’avoir un premier contact avec la psychiatrie. Cette approche, sans être une démarche de soins permet néanmoins de pouvoir mettre en relation les personnes présentant des troubles de la personnalité avec le secteur psychiatrique et de les orienter vers le médecin psychiatre si besoin est. Ces interventions s’inscrivent dans une réelle pratique de prévention en santé mentale dont l’objectif est d’éviter ou de gérer le recours à une intervention psychiatrique plus lourde.

Ce travail partenarial permet également à l’équipe de trouver une aide dans la prise en charge de ces personnes. A ce titre, les intervenants de santé sont considérés comme membre de l’équipe et participent donc participent aux différentes réunions des salariés de PAGODE.

 

D’autres orientations sont effectuées, notamment vers le centre hospitalier de Nevers, des spécialistes, ANPAA 58, médecins généralistes, CMP, dentistes, assistantes sociales, dispensaires, planning familial…

 

L’activité du Pôle Santé est le manifeste d’un premier pas vers la capacité à prendre soin de soi. Se soigner constitue souvent une réelle difficulté pour des personnes dont l’estime, l’image de soi et le rapport au corps sont défaillants. Ainsi, consulter directement un médecin peut être une épreuve de part une inquiétude, une méconnaissance et une peur de l’hospitalisation. Bien souvent, la couverture sociale n’est pas non plus à jour.

L’objectif de ces permanences est d’amener les usagers vers le système de soins de droit commun. C’est aussi un lieu d’écoute, le problème de santé pouvant être un symptôme révélateur d’autres maux, d’autres mots…

Ce service prend donc toute sa place au sein de PAGODE et participe d’un accompagnement global adapté à la manière dont la population que nous accueillons appréhende le secteur médical.