L'accueil de jour


L’Accueil de Jour le PRADO est ouvert tous les jours ouvrables au 1 rue de la Passière à Nevers.
L’accueil est libre, anonyme et gratuit, la seule condition pour y être admis étant le respect de la charte d’accueil.

Cet accueil s’adresse aux personnes majeures sans abris, en grande précarité ou isolées qui y trouvent du lien et des services.

Plus spécifiquement l’Accueil de Jour se veut être, un point d’ancrage où les gens peuvent « poser leurs valises », un espace convivial d’échange et d’écoute, mais aussi un lieu ressource que l’on sait ouvert six jours sur sept, où l’on peut revenir même après être sorti du dispositif social.
C’est un lieu de rencontre privilégié avec les personnes en grande précarité afin de favoriser les liens, un premier pas pour un contact, une prise en charge, une orientation, mais surtout une relation de confiance mutuelle.

A la fois lieu d'écoute, d’échanges, d'informations et d'orientations, le PRADO offre des services répondant à des besoins vitaux : petits déjeuners, douches, vestiaires, lessives, etc. Il est possible de consulter les journaux, de téléphoner pour rechercher un emploi ou un logement, de prendre des rendez vous médicaux ou sociaux de droit commun, ou encore d'avoir une adresse postale.
Dans les faits, l’Accueil de Jour est un lieu où les personnes peuvent venir en journée pour se poser, se reposer au calme, être écoutées ou avoir un renseignement.
Le matin, un petit déjeuner est servi pour les personnes ayant dormi sur place mais également pour celles extérieures à la structure de nuit, en squat, chambres d’hôtel ou en appartement.  Il s’agit de personnes venant chercher, au-delà du café et de la tartine, un peu de lien, une oreille attentive à leur péripétie de la veille et de la nuit, de la convivialité à travers laquelle ils pourront échanger avec quelqu’un. L’éducateur a donc un rôle et une fonction d’accueil qui doit permettre la mise en place de cette convivialité tout en gérant les excès possibles de certains (consommation d’alcool, relations conflictuelles, etc.).

Le vestiaire, géré par une équipe de bénévoles, propose une douche et une laverie, l’ambition de l’institution étant de créer un autre accueil, où les usagers peuvent entretenir un lien différent avec des personnes non professionnelles, ayant envie de s’occuper d’eux. L’échange, autour du linge, des tailles, des couleurs devient un support au lien possible.

La richesse et la diversité de ces interventions apportent une aide quotidienne à l’équipe du PRADO pour la mise en place d’un travail éducatif cohérent en direction des usagers. Ceci permet, entre autre, que ces derniers ne se sentent pas enfermés dans une relation exclusive avec les salariés.

Ce travail de lien permet petit à petit de construire des relations basées sur la confiance, primat indispensable à toute projection par l’usager d’une insertion éventuelle.

Ce fonctionnement de l’Accueil de Jour facilite le recueil et l’évaluation des différentes sollicitations des bénéficiaires pour les orienter vers les organismes appropriés (Assistante Sociale de secteur, Mission Locale, CMP, CAF, CPAM, autre CHRS etc.).
Au travers de cette relation, l’équipe est bien dans le « prendre soin » de l’autre.